Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 11:22

lait5.jpg

 

Depuis de nombreuses années, nous sommes inondés d’informations négatives sur le lait et ses dérivés, et parallèlement la publicité pour les produits à base de soja explose. « Supprimez le lait, consommez du soja », ce double message est si bien passé qu’aujourd’hui il est devenu presque « scientifiquement incorrect » de défendre les vertus du lait et d’émettre des doutes sur celles du soja. Ce nouveau dogme diététique se répand à grande vitesse dans le public, et pour cause : les allergologues, les homéopathes et les médecins en général, les spécialistes en nutrition, les commerces diététiques, les rubriques santé dans les journaux et publications périodiques, etc… tous unissent leurs voix pour propager le nouvel article de foi. Il n’y aurait bien sûr rien à redire à cela s’il s’agissait d’informations objectives et scientifiques fondées. L’examen rigoureux des faits montre cependant qu’il n’en est rien.

Le lait

L’idée de plus en plus généralement admise que « le lait c’est pour les veaux » et qu’il est impropre à la consommation humaine est en contradiction flagrante avec l’expérience millénaire de peuples entiers qui ont vécu et vivent parfois encore en excellente santé avec un régime abondamment lacté. Pensons, par exemple, aux Masaï d’Afrique orientale. C’était aussi, plus près de chez nous le cas des populations montagnardes des Alpes, avant que la civilisation du supermarché ne les atteignent aussi.

En contradiction avec le bon sens également. Si quelqu’un est allergique au pollen d’arbres et de graminées, personne, aucun médecin, ne dira que le bouleau, le noisetier et l’herbe sont mauvais, rendent l’air irrespirable et qu’il faut en débarrasser le paysage ! C’est le terrain du patient qui est en cause et que l’on va traiter.

Il est vrai que dans nos pays, les enfants et les adultes intolérants ou allergiques au lait de vache sont de plus en plus nombreux. Le lait pose donc un problème particulier de santé. Il y a trois raisons principales à cela.

Dénaturation du lait

Cela tient d’abord et avant tout à la qualité du lait qui s’est détériorée de façon catastrophique. La plupart des occidentaux ne savent plus ce qu’est le vrai lait cru tiré de vaches nourries d’herbe et de foin, ce lait consommé par les centaines de générations qui nous ont précédés. Ils ne connaissent que le lait venant de vaches sélectionnées et suralimentées en protéines pour doubler ou tripler la production laitière normale, du lait qui est devenu indigeste et cause de diarrhées pour les veaux eux-mêmes!  Ce lait contient des traces résiduelles d’antibiotiques et de pesticides, puis subit diverses manipulations industrielles en laiterie, entre autres une stérilisation à ultra haute température (UHT) qui dégrade la structure des protéines et fait apparaître des molécules inassimilables par l’organisme. On sait, par exemple, que lysine et lactose se combinent pour former la lactulolysine, composé inassimilable. Ce lait complètement dénaturé devient véritablement impropre à la consommation humaine et il n’est pas étonnant qu’il suscite intolérances et allergies. Il vaut mieux s’en passer si on tient à sa santé ! Mais faut-il encore appeler « lait » cet aliment artificiel qui n’a plus du  vrai lait que l’apparence.

Note: On parle de lait qui n'est pas bio

Le rôle premier du terrain

Une autre raison, liée aussi à notre mode de vie actuel, explique pourquoi certaines personnes peuvent être allergiques même à du vrai lait tout à  fait naturel. C’est la dégradation générale de la santé digestive et immunitaire, surtout chez les enfants, une dégradation qui peut aller jusqu’à l’allergie à un grand nombre d’antigènes, pas seulement le lait. Elle est due en général à l’association de plusieurs facteurs perturbateurs des systèmes immunitaire et digestif : stress prénatal, périnatal et postnatal, survaccination, absence d’allaitement maternel, surcharge et déséquilibre alimentaire, prise répétée d’antibiotiques, etc…

Dans ces cas d’allergie il faut évidemment supprimer le lait, du moins temporairement, mais il faut aussi et surtout traiter l’insuffisance digestive, corriger les excès et les carences, désintoxiquer l’organisme des poisons de toutes sortes qui se sont accumulés. C’est le terrain allergique qui doit être incriminé, pas la valeur alimentaire du lait en soi. Le lait n’est que le facteur antigénique déclenchant.

Les abus

Il y a une troisième raison expliquant les problèmes de santé liés au lait : ce sont les abus qu’on en fait. Les abus de laitages sont essentiellement de deux ordres. En premier lieu l’abus de fromage, très fréquent ; le fromage, dérivé concentré du lait, doit être consommé avec une grande modération, surtout si on mène une vie sédentaire. Ensuite la consommation de lait comme boisson, fréquente surtout chez les enfants ; le lait est un aliment liquide, ce n’est pas une boisson, il ne désaltère pas, il ne dépure pas l’organisme, il ne doit en aucun cas remplacer l’eau.

Ces deux types d’abus mènent aux mêmes conséquences : des effets pathologiques caractéristiques des excès caloriques, protéiques, lipidiques et minéraux, effets extrêmement divers, variant, entre autres, selon l’âge et la constitution du patient.

Amalgame, confusions, publicité

Le discrédit jeté sur le lait se base donc d’abord sur un amalgame entre lait naturel et lait dénaturé, ensuite sur une confusion entre les rôles respectifs du terrain et de l’antigène déclenchant, enfin sur une confusion entre les notions d’usage et d’abus.

Quant aux informations répandues sur les bienfaits supposés du soja, elles proviennent des services de marketing des grandes firmes productrices et transformatrices et sont en fait des messages publicitaires qui trompent médecins, nutritionnistes et autres professionnels de la santé autant que le grand public.Les faits et les observations scientifiques nous apprennent en effet tout autre chose que ce que ces publicités largement diffusées médiatiquement réussissent si bien à nous faire croire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les animaux et la nature font partie de l'Islam - dans Informons nous !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de green-muslim-peace.over-blog.com
  • Le blog de green-muslim-peace.over-blog.com
  • : Salamou'alaykoum & bonjour à toute et à tous. Nous sommes 2 filles consternées par le manque de sensibilité et d'agissements par la plupart des gens concernant la maltraitance des animaux. Nous visons aussi la communauté musulmane qui bizarrement se sent très peu concernée, pourtant le respect de toutes créatures est très important dans notre religion. Toute acte aussi petit soit-il compte..
  • Contact

Ecolo Addict

islam_means____by_nayzak-d4jx56f.jpg

Recherche

Site fi dine

site la science légiférée