Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 15:47

Une tres bonne nassiha de la soeur saffya oum souheyl

 

Dukan, le nutritionniste best-seller, a popularisé le régime hyperprotéiné avec un succès sans précédent dans l'histoire des régimes. Or, ce dernier préconise d'adopter des habitudes alimentaires très discutables, pour la santé comme pour l'environnement.


D'un point de vue nutritionnel, ce régime est une vraie catastrophe et va complètement en dépit du bon sens.
Des milliers de gens le pratiquent sans avis médical alors qu'il peut dans certains cas entraîner des intoxications alimentaires. A long terme, ceux qui pratiquent un régime hyperprotéiné comme celui de Dukan risquent de développer des problèmes hormonaux et des carences affectant le coeur, les os et les reins. Oui, on perd vite du poids, mais à quel prix ? Le corps humain n'est pas fait pour digérer autant de protéines. D'autant plus que le succès soi-disant assuré du régime Dukan n'est pas avéré ; beaucoup de ceux qui l'ont essayé ont fini par reprendre du poids, parfois plus que ce qu'ils avaient perdu.

Ainsi, le régime Dukan est bien plus ingénieux par sa stratégie de communication que par ses qualités diététiques : proposer un régime où l'on ne se sent pas frustré, parce que les restrictions ne portent pas sur la quantité mais sur la diversité ; où l'on est motivé par une perte de poids importante dès les premiers jours, c'est évidemment très alléchant. Proposer un régime où l'on n'aura pas de grosse fringale, où l'on a droit (en phase de consolidation) à deux "repas de gala" par semaine, c'est un moyen habile de rallier à sa cause tous ceux qui finissent par arrêter leur régime à force de faire des écarts.
Le succès est immense : avec trois millions de livres vendus, c'est officiellement 5 millions de français qui suivent ou ont suivi ce régime, 10 millions selon Pierre Dukan, ce qui est fort possible, car un livre acheté passe en moyenne entre trois paires de mains différentes. Imaginez : 10 millions de français suivraient ce régime, soit un peu moins d'un sixième de la population française en 2011. Tous ces gens modifient leur alimentation ; or on sait que l'alimentation est le secteur d'activité qui produit le plus d'émissions de gaz à effet de serre (30 % selon le WWF, production, transformation et transports compris).

De l'incompatibilité entre régime Dukan et écologie

Régime Dukan: consommer plus pour maigrir plus (ou moins)
Il paraît que le pouvoir de changer le monde est dans le caddie de la ménagère. Sauf que si la ménagère a envie de perdre quelques kilos et qu'elle a été séduite par les oeuvres du docteur Dukan, elle remplira son caddie de tous les aliments qui figurent au top 50 des produits alimentaires les plus énergivores et polluants. Et si tous les gens en surcharge pondérale adoptaient un régime hyperprotéiné? selon l'OMS, en 2005, 1,6 milliard de personnes âgées de plus de 15 ans étaient en surchage pondérale, soit un quart de la population mondiale. Voilà de quoi changer le monde grâce au pouvoir des consommateurs, mais pas forcément dans le bon sens…
Selon BIO Intelligence Service, spécialiste des études et du conseil dans le domaine de l'information environnement et santé, l'impact écologique du  panier à provision dukannien est deux fois plus important qu'un panier normal. BIOIS estime à 200.000 tonnes les émissions de CO2 ajoutées par les cinq millions de français qui ont officiellement suivi le régime, seulement pour la phase d'attaque. Cela correspond à 200 vols Paris/New-York. Sachant que la production d'1 kilo de viande émet 10 kilos de CO2 dans l'atmosphère, il faut compter entre 35 et 40 kilos d'émissions de CO2 par personne pendant les 5 premiers jours du régime, soit 7 ou 8 kilos par jour. Un chiffre énorme quand on sait qu'un français émet en moyenne 5,4 kilos de C02 par jour, dont 1,62 kilos découlent de l'alimentation.

Il ne faut pas oublier non plus dans quelles conditions est produite la viande que le régime Dukan amène à consommer à outrance : l'élevage industriel, en plus des émissions de gaz à effet de serre, est très polluant pour le sol et pour l'eau. De plus, en raison de l'alimentation des animaux et leur élevage en batterie, la viande que l'on trouve en supermarché contient des résidus d'hormones de croissance, de pesticides et d'antibiotiques, et elle est pauvre en omégas 3 (un acide gras essentiel pour l'équilibre nutritionnel). On peut bien sûr acheter de la viande bio, mais à raison d’1 kilo par jour, bonjour la facture !

Il n’y a pas de régime miracle, et le régime Dukan n’échappe pas à la règle. Tout a un prix : pour maigrir avec le régime Dukan, au lieu de manger moins et mieux, le principe est de manger à tel point que la digestion des aliments consomme plus d'énergie qu'elle n'en produit. Un mécanisme pervers qui n’est pas sans rappeler les nombreux dysfonctionnements de notre société de consommation : surproduction, gaspillage, vision à court terme, etc...

 Lien intéressant sur le consomation de la viande et ses effet sur la terre et ses habitants

Cessons donc mes soeurs, d'être séduites par le mode de vie des kuffar et cette dunia

 

Souhaitons-nous être interrogés yaoma l qiyama sur ce gaspillage et cette injustice qui a contribué à la famine dans des pays pauvres ? (ainsi que d'autres conséquences environnementales sur la terre qu'Allah a crée)

 

Réfléchissons-nous lorsque nous achetons quelque chose ? ou sommes nous des moutons de la société de consommation et achetons-nous tout ce que notre nefs nous commande (et que la télé, la publicité et autres nous a montré) ?


Si tu souhaites perdre du poids pourquoi ne pas tout simplement suivre la Sunnah ?

(manger peu, s'arrêter avant la sensation de satiété, manger au sol en imitant la façon de s'asseoir du Prophète sallallahu 3aleyhi wa sallam lorsqu'il mangeait, partager, dire bismillah, se contenter de peu, faire des du3a, s'éloigner de l'illicite, ou du douteux -qui en plus est mauvais pour la santé- (kfc, quick """halal""" et autres....) et surtout ne pas gaspiller car Allah n'aime pas les gaspilleurs !)

 

Il est vraiment étonnant de voir des croyants manger autant de viande, comme si leur survie en dépendait, alors que dans certains pays nos frères et soeurs ne trouvent même pas de quoi égorger pour l'3aid... la 7awla wa la quwwata illa billeh

 

un rappel tiré du livre d'ibnu qudâma el maqdisî مختصر منهاج القاصدين

  Le Quart de ce qui est périlleux   
 

 

Le livre de la réduction des deux appétits

 

L'appétit naturel et l'appétit sexuel

L’appétit naturel du ventre est l’un des plus graves éléments destructeurs. C’est a cause de lui qu’Adam (as) a été expulsé du Paradis. C’est de l’appétit du ventre que procèdent l’appétit sexuel et le désir de l’argent ainsi que bien d’autres vices qui proviennent de la fougue de la satiété.

 

Il est rapporté dans le Hadîth que le Prophète - صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ - a dit :
« Le croyant mange avec un seul intestin et l’impie mange avec sept intestins ».

 

Il est dit dans un autre Hadîth :
« Jamais le fils d’Adam n’a rempli de mal un récipient comme son ventre. Pourtant quelques bouchées suffisent au fils d’Adam pour se maintenir. S’il ne peut en être autrement, qu’il réserve un tiers pour sa nourriture, un tiers pour sa boisson et un tiers pour sa respiration ».

 

De son côté ‘Uqba al-Rassi rapporte ceci :
« Je suis entré chez al-Hasan pendant qu’il mangeait. Il m’a dit : viens. J’ai répondu : j’ai mangé jusqu’à ce que je n’en puisse plus. Il dit alors : Gloire a Allah ! le musulman peut-il manger jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus ? »

 

Certains ascètes ont exagéré en matière de privation de nourriture et d’endurance a supporter la faim. Or, nous avons indiqué ailleurs la déficience de leur attitude. Il reste que l’équité en matière de nourriture consiste à s’arrêter de manger alors qu’il reste encore un peu d’appétit pour la nourriture. Car, en fin de compte, la position idéale est celle décrite par la parole du Prophète - صَلَّى الله عَلَيْهِ وَ سَلَّمَ - : 


« Un tiers pour sa nourriture, un tiers pour sa boisson et un tiers pour sa respiration ».


Ainsi, la nourriture prise modérément procure la santé au corps et lui évite des maladies. Ceci consiste, pour s’arrêter de manger alors qu’il a encore de l’appétit. Mais s’en priver et ne prendre en permanence que de petites quantités de nourritures, amoindrit les forces. En effet, certaines personnes ont réduit leur nourriture jusqu’à ce qu’elles ne puissent plus assurer les obligations rituelles. Elles ont cru, par ignorance, que c’était une vertu alors qu’il n’en est rien. Car celui qui loue la faim fait allusion à l’état intermédiaire que nous avons évoqué.

 

La voie de l’exercice spirituel en matière de réduction de l’appétit naturel du ventre pour celui qui a l’habitude de manger en permanence jusqu’à l’assouvissement, consiste à réduire sa nourriture pendant quelques jours, jusqu’à ce qu’il atteigne la juste mesure, car les meilleures choses sont celles qui sont médianes. Ainsi, il convient de prendre des quantités modérées de nourriture qui n’empêchent pas l’accomplissement des actes de dévotion et qui permettent au fidèle de garder ses forces, de sorte qu’il ne ressent ni la faim ni la satiété. Ceci permet d’avoir un corps sain, de rassembler l’énergie spirituelle et d’avoir des pensées claires. S’il mange trop, cela favorise chez lui trop de sommeil et l’engourdissement de son esprit, parce que les humeurs remontent en grande quantité dans le cerveau pour voiler les sièges de la pensées et du dhikr et risquent de provoquer bien d’autres maux.

 

Le livre des règles de bienséances concernant le repas et les réceptions

 

Les bonnes règles lors du repas en commun

 

Pour ce qui est avant les repas, il faut se laver les mains avant de manger, conformément à ce qui est rapporté dans le Hadîth, parce que les mains sont exposés à la saleté. Il convient de mettre le repas sur une petite table placé à même le sol plutôt que de le mettre sur une grande table, car cela est conforme à l’attitude de l’Envoyé d'Allah - صلى الله عليه و سلم -. c’est également un comportement plus proche de la modestie. Il convient aussi de s’asseoir devant la petite table, agenouillé en se servant de la jambe gauche pliée d’appui pour le corps. En mangeant, le fidèle doit formuler l’intention d’avoir ainsi la force d’obéir à Allah - عز و جل - pour qu’il soit un homme obéissant à travers les repas et ne pas se contenter seulement du plaisir de manger. Le signe évident qui reflète la bonne intention à ce sujet, c’est de prendre le strict nécessaire et d’éviter d’être trop rassasié. En effet le Prophète - صلى الله عليه و سلم - a dit : 
« Jamais le fils d’Adam n’a rempli un récipient pire que le ventre. Il suffit pourtant pour le fils d’Adam, d’avoir quelques bouchées nécessaires au maintien de sa vigueur physique. S'Il ne peut faire autrement, il doit consacrer au tiers à sa nourriture, un tiers à sa boisson et un tiers à son souffle. »

" ما ملأ ابن آدم وعاء شراً من بطنه، حسب ابن آدم أكلات يقمن صلبه، فإن كان لا محالة، فثلث لطعامه و ثلث لشرابه وثلث لنفسه "


Les exigences de cette bonne intention impliquent aussi de ne pas tendre la main vers la nourriture que si l’on a faim et d’arrêter de manger avant la satiété. D’ailleurs celui qui agit de la sorte n’a que rarement besoin du médecin. Il convient également pour le fidèle d’accepter la nourriture qui se présente, de ne pas mépriser les petites quantités et de s’efforcer d’avoir beaucoup de monde autour du repas, même si on se contente des membres de la famille. Pour ce qui est des règles à observer pendant le repas, il convient de le commencer en prononçant le Nom d'Allah et de louer Allah - عز و جل en le terminant. Il doit également manger avec la main droite, former des petites bouchées, bien mâcher chacune d’elles, ne pas reprendre une nouvelle bouchée avant d’avoir avalée la première et ne dénigrer aucune nourriture. Il doit aussi manger de son coté dans le plat commun sauf s’il s’agit d’une nourriture variée comme les fruits. En mangeant avec la main, il doit également se servir de trois doigts. 

Il ne doit pas souffler sur le repas chaud, ne pas remettre les noyaux et les dattes dans la même assiette ou dans sa main, mais plutôt récupérer les noyaux des dattes dans sa paume puis les rejeter. Il convient également de ne pas boire pendant le repas car c’est une bonne habitude sur le plan médicinal. 

S’agissant des règles de bonne conduite en matière de breuvage, il convient de prendre le verre avec la main droite, de regarder dedans avant de boire lentement, par petites gorgées. En effet on rapporte que ‘Alî a dit : 
« Buvez lentement et n’avalez pas à grande gorgées car votre foie en souffriraient ». 

Il convient aussi de ne pas boire debout, et de s’arrêter à trois reprises pour respirer en buvant. En effet il est rapporté dans les deux Recueils authentiques (Sahîhayn) que le Prophète - صلى الله عليه و سلم - respirait à trois reprises en buvant, c’est-à-dire qu’en buvant dans la tasse ou le verre, il l’éloigne pour respirer, et non pas qu’il respirer dedans. 

S’agissant des règles de bienséances à observer après le repas, il est recommandé de s’arrêter de manger avant d’être rassasié, de lécher les doigts, de nettoyer l’assiette et de louer Allah. En effet il est rapporté dans le Hadîth que le Prophète - صلى الله عليه و سلم - a dit : 
« Allah est satisfait du serviteur qui Le loue en mangeant un plat et en buvant pour étancher sa soif ».

" إن الله ليرضى عن العبد أن يأكل الأكلة فيحمده عليه، ويشرب الشربة فيحمده عليها " 

Enfin, le fidèle doit se laver les mais pour enlever la graisse qui colle dessus.


le rappel profite aux croyants

Partager cet article

Repost 0
Published by Les animaux et la nature font partie de l'Islam - dans Fatawa - hadith - coran sur l'écologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de green-muslim-peace.over-blog.com
  • Le blog de green-muslim-peace.over-blog.com
  • : Salamou'alaykoum & bonjour à toute et à tous. Nous sommes 2 filles consternées par le manque de sensibilité et d'agissements par la plupart des gens concernant la maltraitance des animaux. Nous visons aussi la communauté musulmane qui bizarrement se sent très peu concernée, pourtant le respect de toutes créatures est très important dans notre religion. Toute acte aussi petit soit-il compte..
  • Contact

Ecolo Addict

islam_means____by_nayzak-d4jx56f.jpg

Recherche

Site fi dine

site la science légiférée