Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 16:14

 

la_faim_dans_le_monde.jpg

 

Lorsque l’on jeûne pour le Ramadan, on pense inévitablement à ceux qui ont faim chaque jour de l’année. On connaît la faim, et on se réjouit de la rupture du jeûne. Et si l’on n’avait rien à manger au coucher du soleil ?


 

Des millions de personnes vivent dans cette détresse – leur faim ne cesse pas à la fin du jour. Nous connaissons les sombres statistiques : 850 millions de personnes au monde sont sous-alimentées (à savoir un être humain sur six), 5,6 millions d’enfants de moins de cinq ans meurent de maladies liées à la faim chaque année.


Et pourtant, notre monde produit deux fois plus de nourriture qu’il n’en faut pour nourrir sa population globale. Alors, pourquoi ces gens ont-ils faim ? C’est l’absence de pouvoir et de justice qui cause la faim, et non l’absence de nourriture. Le prophète Mohammed (que la paix soit sur lui) a dit :


« Si quelqu’un pourvoit aux besoins de son frère, Allah pourvoira à ses besoins; si quelqu’un libère un Musulman de ses soucis, Allah le libérera de ses soucis au Jour de la Résurrection. » (Bukhari et Muslim)

 

Ce Ramadan, efforcez-vous de changer vos habitudes alimentaires de façon à combattre la faim dans le monde. Voici 8 manières abordables et efficaces de commencer votre mission :

Mangez plus de fruits et légumes

L’élevage consomme 80 % des céréales produites par les États-Unis. Au Mexique, où la faim et la pauvreté abondent, 45 % de la production nationale de céréales est consommée par l’élevage. Dans la plupart des pays industrialisés, les corporations élèvent les animaux dans des fermes-usines qui nécessitent d’énormes quantités de céréales, d’eau, d’hormones et d’électricité, et produisent des tonnes de déchets toxiques. Un régime haut en viande (nourrie de céréales !) consomme deux à quatre fois plus de terrain cultivé qu’un régime végétarien. Si tous les êtres humains mangeaient autant de viande que l’Américain moyen, les champs du monde entier ne suffiraient pas ! Essayez de réduire la part de la nourriture mondiale que vous consommez en mangeant plus de fruits et légumes et moins de viande ce Ramadan.

Mangez la nourriture de chez vous

Plus les aliments voyagent avant d’atteindre votre assiette, moins le paysan qui est au début de la chaîne reçoit d’argent. Par exemple, quand vous achetez du café venu d’Ouganda, les cultivateurs reçoivent 10 % du bénéfice, et les 90 % restants sont empochés par des corporations géantes d’Amérique du Nord qui ont importé et raffiné le café. Plus la nourriture voyage, plus elle consomme d’énergie en pesticides, en agents conservateurs, en emballages, en raffinage, en transport, en vente. Aux États-Unis, l’industrie alimentaire consomme dix calories en énergies fossiles pour une calorie alimentaire produite !


Aux États-Unis, on aime manger ses fruits et légumes en hiver. Pour répondre à cette demande, les gouvernements des pays en développement encouragent les cultivateurs à planter d’immense monocultures dédiées à l’exportation. Cela empêche les petits cultivateurs de garder une partie de la récolte pour leur famille et leur communauté. En outre, la monoculture les menace de faillite si les prix du marché chutent, ou si leurs cultures sont décimées par quelque maladie. Pour contrer ce risque, il leur faut utiliser de hautes doses de pesticides qui détruisent leur santé et leur environnement.

 

Ce Ramadan, laissez tomber les goyaves et les mangues. Rendez-vous chez le fermier du coin, achetez les produits de saison et rompez votre jeûne avec une salade de fruit. En achetant localement, vous boycottez un système injuste qui laisse les pauvres avoir faim.

Mangez bio

L’agriculture conventionnelle, et surtout les monocultures, nécessitent l’emploi massif de pesticides et autres produits fertilisants qui, à long terme, altèrent la qualité des sols. Trente millions d’hectares parmi les 240 millions d’hectares irrigués de la planète sont gravement endommagés par l’accumulation de sels. Près d’un tiers des terres cultivables mondiales ont été abandonnées à cause de l’érosion des sols. La pénurie de terres cultivables pousse les cultivateurs à détruire des forêts afin de libérer de l’espace cultivable. L’usage des pesticides, qui rendent les sols infertiles et contre lesquels les insectes finissent par s’immuniser, pousse les paysans à acheter de plus en plus de ces pesticides. À un moment ou à un autre, les petits cultivateurs de pays en voie de développement croulent sous les dettes ou dégradent leurs terres outre mesure, et sont alors voués à la pauvreté.


L’agriculture bio utilise des méthodes naturelles de protection de sols, qui permettent aux terres de produire de la nourriture durablement. L’agriculture bio est peut-être la meilleure manière d’assurer une production alimentaire mondiale durable tout en protégeant la santé des cultivateurs aussi bien que des consommateurs. En achetant des produits bio ce Ramadan, vous montrerez votre solidarité envers des cultivateurs soucieux de combattre la faim et de protéger l’environnement.

Achetez des produits issus du commerce équitable

Le commerce équitable gomme les injustices du système des marchés et garantit aux cultivateurs un prix-seuil pour leur production qui suffit à faire vivre leur famille dignement. Le commerce équitable, en raccourcissant la chaîne de production, permet aux cultivateurs de récupérer une plus grosse part du bénéfice final. Les normes du commerce équitable exigent du cultivateur qu’il observe une pratique de l’agriculture conforme à l’éthique environnementale et sociale. Une portion du bénéfice final finance des projets de développement social au sein de la communauté du cultivateur. Actuellement, des produits issus du commerce équitable tels que le café, le thé, le chocolat, les fruits, le riz et les épices sont disponibles dans les pays industrialisés. La prochaine fois que vous vous irez faire vos courses, cherchez les logos du commerce équitable. Chaque achat d’un produit issu du commerce équitable combat la faim dans une communauté de cultivateurs pauvres.

Évitez les aliments génétiquement modifiés

Les cultures génétiquement modifiées sont la « propriété » de corporations qui ont un monopole sur les céréales. Les cultivateurs ne sont pas autorisés à garder les surplus de céréales pour les replanter. Ils doivent acheter de nouvelles graines auprès de la corporation chaque année, se pliant à ses règles et à ses prix. Alors que de plus en plus de cultures sont génétiquement modifiées, notre nourriture se rapproche plus du « produit » que de la ressource renouvelable. Les OGM comportent des risques pour la santé, n’étant ni testés pour leurs effets potentiellement dangereux sur la santé et sur l’environnement, ni sujets à des régulations gouvernementales de sécurité. Ce Ramadan, évitez les produits génétiquement modifiés et empêchez votre nourriture d’être contrôlée par un petit nombre de corporations géantes et peu soucieuses des problèmes d’éthique.

Achetez moins, gaspillez moins

En moyenne, un individu vivant dans un pays développé consomme deux fois plus de céréales, deux fois plus de poisson et trois fois plus de viande qu’un individu vivant dans un pays en voie de développement. Le prophète nous a prévenus : « Il n’est de pire conteneur rempli par l’homme, que son propre estomac. Quelques morceaux qui lui permettent de garder le dos droit sont suffisants pour lui. S’il mange, qu’il remplisse un tiers de son estomac de nourriture, un tiers de boisson, et qu’il laisse le dernier tiers pour sa respiration. » (Tirmidhi)


En plus de trop manger, les Nord-Américains jettent de grandes quantités de nourriture. Aux États-Unis, 30 % de la nourriture consommable est gaspillée. Le Coran nous dit :

« [...] Mangez et buvez en évitant tout excès ! Dieu n’aime pas les outranciers. » [Sourate des Murailles (Al-A’râf), 7:31)

Ce Ramadan, combattez la faim en vous engageant à acheter moins, à manger moins, et à gaspiller moins.

Optez pour les œuvres de charité qui rendent les gens indépendants

L’aide alimentaire des nations riches ne combat guère la faim. Les nations riches se débarrassent souvent d’une part de leur surplus de céréales en les expédiant aux nations pauvres, et appellent cela de l’ « aide alimentaire ». Cette « aide » fluctue de manière à maintenir des prix à un niveau suffisant sur les marchés des pays riches. Ce surplus de nourriture, envoyé aux pays pauvres, diminue le prix de vente de la production des cultivateurs de ces mêmes pays en voie de développement. Il s’ensuit que ces cultivateurs ne peuvent tirer de leur production un bénéfice suffisant pour investir dans leurs prochaines cultures.

Les cultivateurs pauvres ont besoin de solutions qui agissent sur le long terme.  Ils ont besoin d’investissements et de prêts sans intérêts afin d’acheter du terrain et l’équipement qui leur permettront de diversifier leurs cultures, et ainsi de survivre aux baisses soudaines des prix et aux mauvaises récoltes. En choisissant d’envoyer votre Zakat à l’étranger, choisissez des organisations qui aident les gens à devenir indépendants, plutôt que de les rendre dépendants de l’aide internationale.

Écrivez des lettres

Changez le monde avec des mots. Encouragez les gouvernements à annuler les dettes à gros intérêts que leur doivent les pays en voie de développement. Le Coran nous met en garde :

 

« Ô vous qui croyez ! Craignez votre Seigneur et renoncez à tout reliquat d’intérêt usuraire, si vous êtes des croyants sincères ! » (Sourate de la Vache (Al-Baqara), 2:278)

 

Le remboursement des dettes envers les pays riches empêche les pays pauvre de s’attaquer aux problèmes de la faim, de la pauvreté et du bien-être de leurs citoyens. Lancez une campagne d’écriture de lettres en famille ce Ramadan afin d’éliminer les dettes et la faim.

 

La faim dans le monde est intimement liée à ce que nous, habitants de pays développés, choisissons d’acheter et de manger. Ce Ramadan, décidez en famille de gagner une récompense plus grande en changeant votre manière de manger, de façon à combattre la faim.

Le Prophète, paix sur lui, a dit « Si un Musulman nourrit un autre Musulman alors que ce dernier a faim, Allah le nourrira des fruits du Paradis. » (Abu Dawud, 9:1678 

 

L’auteur : Shehnaz Toorawa est enseignante et diplômée en éducation, écriture littéraire et journalistique et géographie. Elle a aussi un diplôme en Shariah de l’American Open University. Également maman, elle pratique l’instruction en famille avec ses enfants à domicile, et est active au sein de la communauté de Toronto.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les animaux et la nature font partie de l'Islam - dans Geste - conseil et action !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de green-muslim-peace.over-blog.com
  • Le blog de green-muslim-peace.over-blog.com
  • : Salamou'alaykoum & bonjour à toute et à tous. Nous sommes 2 filles consternées par le manque de sensibilité et d'agissements par la plupart des gens concernant la maltraitance des animaux. Nous visons aussi la communauté musulmane qui bizarrement se sent très peu concernée, pourtant le respect de toutes créatures est très important dans notre religion. Toute acte aussi petit soit-il compte..
  • Contact

Ecolo Addict

islam_means____by_nayzak-d4jx56f.jpg

Recherche

Site fi dine

site la science légiférée